l'instinct de chasseur chez le chat

Si vous possédez un chat, le scénario suivant ne vous est peut-être pas inconnu. Ne soupçonnant rien, vous ouvrez la porte de la terrasse à jeun pour ensuite faire une découverte de mauvais goût. Votre chat chéri vous a laissé un cadeau devant la porte sous la forme d'une souris ou d'un oiseau mort.

"Bénéficiez des maintenant une semaine d’alimentation gratuite pour votre chat"

 

Soyez certain que le comportement de votre chat est tout à fait normal. Les chats sont en effet des chasseurs dans l'âme.

Même le chat le plus calme peut décontenancer son maître lorsque son instinct de chasseur refait surface. Dans ces moments-là, il vous suffit d'espérer que le chat a un jouet dans le collimateur et pas vos orteils !

Qu'implique précisément l'instinct de chasseur chez le chat ? Notre chat domestique est-il toujours une machine à tuer impitoyable ou ce comportement disparaît-t-il lentement ?

 

L'instinct de chasseur du chat à la loupe

Comportement naturel

Le chat domestique tel que nous le connaissons aujourd'hui compte immanquablement sur sa ration quotidienne de nourriture contenue dans un sachet ou un paquet qu'il reconnaît de loin. Il y a longtemps que les chats ne doivent plus chercher eux-mêmes leur nourriture.

Autrefois, c'était différent et 'ne pas chasser' voulait dire 'ne pas manger'. Les chats sont donc habitués à une vie de chasseur. Cependant, le processus de domestication a quelque peu atténué le penchant naturel pour la chasse.

Toutefois, la propension instinctive à capturer une proie est toujours bien présente. En effet, on ne fait pas disparaître du jour au lendemain un instinct vieux de milliers d'années.

Outre l'instinct, il existe également une composante qui détermine si le chat est un grand chasseur ou non. Et c'est  par sa mère que le chat acquiert cette qualité. La mère transmet ses talents de chasseuse à sa progéniture. Plus la mère est une bonne chasseuse, plus il y a de chances que les chatons seront eux aussi d'excellents chasseurs plus tard.

 

Une anatomie favorable

Il y a des millions d'années, les félins primitifs étaient déjà habitués à une existence solitaire mais fructueuse de chasseur carnivore. Si nous examinons l'anatomie du chat de plus près, il n'est pas étonnant que ces animaux soient d'excellents chasseurs :                

  • Le chat possède des articulations très souples et un squelette flexible. Les pattes par exemple peuvent effectuer une rotation complète sans risque de déboîtement. L'animal est capable de se contorsionner et de se mouvoir rapidement.
  • Un dos plus développé que les membres antérieurs permet à l'animal d'être toujours prêt à reculer avec force.
  • C'est avec ce même dos parfaitement développé que le chat peut sauter sur une longue distance afin de capturer sa proie. Il peut parfaitement sauter en hauteur également. Cet adorable petit oiseau perché sur le grand mur dans le jardin n'échappe généralement pas au chat !
  • Souvent, les arbres ne représentent pas un refuge pour les oiseaux qui veulent échapper à l'attaque d'un chat. Les chats possèdent en effet des grives impressionnantes leur permettant de grimper aux arbres avec une facilité déconcertante. Redescendre est une autre histoire, souvent moins couronnée de succès !
  • La rétractilité des griffes évite leur usure. Au moment où il saute, le chat sort ses griffes. La pauvre proie est donc confrontée à de petites armes extrêmement acérées. De plus, les coussinets protecteurs constituent un antibruit idéal pour s'approcher de la proie en catimini.
  • À l'instar des êtres humains, les yeux des chats sont composés de deux types de cellules : les cônes rétiniens (voir en couleur lorsqu'il y a de la lumière) et les bâtonnets (voir en noir et blanc lorsqu'il fait sombre). Les yeux des chats comportent beaucoup plus de bâtonnets que ceux des êtres humains, et c'est pourquoi ils peuvent voir plus facilement dans l'obscurité. L'idéal pour surprendre au crépuscule une proie qui ne se doute de rien.
  • Les puissants masséters et les dents acérées d'un chat sont parfaits pour tuer et de préférence déguster ce délicieux casse-croûte.
  • Les moustaches possèdent beaucoup plus de fonctions que vous ne le pensez. L'une d'elle consiste à palper la proie. Le chat peut ainsi s'assurer que la proie est bel et bien morte avant de l'abandonner et de risquer que son repas du soir ne s'envole dans les buissons.
  • Enfin, les chats possèdent une ouïe très développée. Le nombre de vibrations qu'ils peuvent percevoir est bien plus élevé que chez l'être humain. C'est pourquoi une proie peut rarement sautiller dans les buissons sans être remarquée.

 

Astuces et conseils

  • Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les chats mangent de petites quantités tout au long de la journée ? C'est tout simplement parce que les chats ont davantage besoin d'un apport constant en protéines. Ils disposent ainsi d'énergie en permanence pour une longue séance de chasse. Après une telle aventure, ils dorment quelques heures pour reconstituer leurs réserves d'énergie.
  • Il est d'ailleurs vivement recommandé de stimuler l'instinct naturel de chasseur chez les chats d'intérieur, par exemple en prévoyant suffisamment de jouets et en libérant du temps chaque jour pour jouer avec le chat. Faites-le courir après un jouet et permettez-lui de le capturer de temps à autre pour éviter la frustration.
  • Seule une séance de chasse sur dix est couronnée de succès. Ne vous demandez plus pourquoi votre chat reste dehors pendant des heures sans être aperçu nulle part. Il n'a peut-être pas encore pu capturer une proie et se donne pour mission d'y parvenir. Qui sait : il y aura peut-être aussi un cadeau pour vous ?
  • Les chats mangent leur proie uniquement lorsqu'ils ont faim au moment de la capture. C'est également la raison pour laquelle la souris à votre porte est souvent intacte !

 

 Découvrez tout sur l'instinct de chasseur chez le chat dans notre vidéo!

 

Découvrez maintenant Royal Canin® pour votre chat dans le magasin spécialisé ou vétérinaire le plus proche chez vous